Vous êtes ici

Barcamp : L'expertise de l'IFIC de plus en plus sollicitée

Ce nouveau type de manifestation s’intègre dans la politique d’innovation, d’expertise et de partenariat de l'IFIC, AUF. Cela s'inscrit dans la mission de l'institut de répondre à des besoins de plus en plus nombreux exprimés par des établissements membres, de s'initier à des nouvelles formes de pédagogie numérique.
Tags: 
30 novembre 2016

Le barcamp est une rencontre, une non-conférence basée sur le principe « pas de spectateurs, tous participants » qui privilégie l’échange d’idées et d’expériences, et favorise l’émergence de réflexions et de projets, en utilisant les nouveaux outils du Web 2.0 dans un contexte convivial. Dans ce sens et fidèle à cette mission de développement d’une approche participative pour la création des savoirs, l'IFIC a organisé, en collaboration avec différents Campus numériques francophones de l'AUF (CNF) et établissements membres, durant ce dernier mois, plus de trois barcamps​.

En effet, un barcamp autour de l'usage des MOOC / CLOM dans l’enseignement supérieur a été oragnisé le 31 octobre 2016 en partenariat avec le CNF d'Antananarivo pour la première fois à Madagascar. Il a réuni une trentaine d'enseignants des universités malgaches membres de l'AUF. Cet atelier a permis d'induire une réflexion sur l'utilisation de ces cours en ligne dans l’enseignement universitaire et de favoriser l'émergence de projets de ce type au sein de ces établissements au moment où l'AUF et l'IFIC s'engagent dans des actions de soutien à ce type de pédagogie. 

Le 22 novembre 2016, l'Antenne de Chisinau (Moldavie) de l'AUF, a également accueilli pou la première fois, un barcamp sur ce même thème. Ce dernier a été animé par M. Samuel NOWAKOWSKI, maître de conférence à l'Université de Lorraine.

Pareillement et pour donner la possibilité aux enseignants universitaires de pratiquer l'approche de la classe inversée dans leurs disciplines, l'IFIC a mis en place un nouveau thème de barcamp qui a été testé au Cameroun le 24 novembre 2016, en partenariat avec l'École Nationale Supérieure Polytechnique de l’Université de Yaoundé I​ et le CNF de Yaoundé. L'échange a permis aux participants d'acquérir des compétences de base pour créer des ressources pour inverser leurs cours afin de pouvoir impliquer encore plus les étudiants dans les enseignements.

D’autres ateliers participatifs portant sur d'autres thèmes sont prévus pour la fin de l’année 2016.