Vous êtes ici

Veille stratégique sur les TICE en Afrique subsaharienne

L’Agence Française de développement (AFD) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) s’associent pour lancer une plateforme de veille stratégique sur l’usage des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) en Afrique subsaharienne

05 janvier 2015

Le site vstice.auf.org comprend à la fois :

  • une veille stratégique et scientifique sur deux thématiques appliquées au contexte africain francophone : l’édition scolaire numérique et l’usage des TICE dans la formation initiale et continue des enseignants du primaire et du collège ;
  • un numéro de la série Savoirs Communs, « Le numérique au service de l’éducation en Afrique », qui consacre une réflexion aux opportunités offertes par les TICE pour améliorer l’éducation de base en Afrique subsaharienne ;
  • un appel à projets pour identifier et financer des projets innovants et ambitieux, reposant sur l’usage de technologies éducatives, dans le domaine de la formation initiale et continue des enseignants du primaire et du collège dans huit pays africain.
     

A l’initiative de l’AFD, un groupe de réflexion sur l’usage des technologies en éducation dans les pays en développement avait été créé en 2012. Le travail de ce groupe s’est concrétisé par l’organisation en octobre 2013 à Paris, dans les locaux de l’AUF, d’un séminaire sur les « Pistes de partenariat public/privé pour l’accès à l’éducation et à la formation professionnelle par les TICE en Afrique subsaharienne ». À l’issue de ce séminaire est apparu le besoin de faire un état des lieux des connaissances et des expériences menées dans le secteur des TICE dans un souci de capitalisation et de diffusion du savoir. La veille stratégique qui est proposée sur ce site en est issue, tout comme le numéro de la revue Savoirs Communs.
 

La volonté de l’AFD et de l’AUF est que ce travail de veille suscite des échanges (les ressources référencées peuvent être commentées) et s’enrichisse de nouvelles propositions. Il s’agit aussi d’un outil qui permettra de nourrir les réflexions des organismes et instituions qui répondront à l’appel à projets.
 

En effet, l’analyse effectuée par l’AFD, l’AUF et d’autres partenaires a permis de constater l’émergence, en Afrique subsaharienne francophone, d’un certain nombre d’idées ou de projets au caractère innovant dans le domaine des TICE mais qui ne peuvent être mis en œuvre faute de financement. C’est le sens de la création d’une facilité de 3 millions d’euros, destinée à financer des expérimentations élargies dans huit premiers pays : Burkina Faso, Burundi, Côte d’Ivoire, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger et République Démocratique du Congo.

Projets IFIC

mars 2017

lun mar mer jeu ven sam dim
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31